La Une

Parution du volume IV des Monuments d’art et d’histoire du canton

 
Rue de la Confédération 5/rue du Rhône 4-6. Le passage des Lions, peu après sa restauration. IMAHGe.
Photo Olivier Zimmermann, 2015
 

Genève, espaces et édifices publics, volume IV des Monuments d’art et d’histoire du canton de Genève, est paru


Le 6 septembre dernier est paru le volume IV des Monuments d’art et d’histoire du canton, Genève, espaces et édifices publics. L’ouvrage, abondamment illustré, présente les espaces et édifices publics de la partie intra muros de la ville de Genève. Il est le fruit d’un partenariat entre le canton et la Société d’histoire de l’art en Suisse.

L’ouvrage a été réalisé par six auteurs et deux contributeurs sous la direction de Mme Isabelle Brunier, directrice scientifique de l’ouvrage et historienne au sein de l’inventaire des monuments d’art et d’histoire de l’office du patrimoine et des sites, dépendant du département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE).

Après un premier ouvrage paru en 1997, La Genève sur l’eau, qui s’intéressait au développement de la ville au bord de l’eau, un deuxième opus consacré à la rive droite, paru en 2001, Saint-Gervais, du bourg au quartier, et un troisième, Genève, ville forte, paru en 2010, qui dépeignait la ville fortifiée, le volume IV de la série genevoise reprend le périmètre de la ville intra muros, c’est-à-dire la ville telle que définie par sa ceinture bastionnée, sur la rive gauche, entre la Vieille Ville et les rives du lac et du Rhône, soit le périmètre déjà défini dans le volume précédent.


Rue de Beauregard. Fontaine construite en 1844 sur un projet de Jean-Pierre Guillebaud. IMAHGe
Photo Fausto Pluchinotta, 2013.

S’ouvrant par les traditionnelles préfaces, l’ouvrage débute par une introduction scientifique composée d’un aperçu de l’histoire politique et institutionnelle, complété par deux textes traitant respectivement des attributs de la souveraineté et des différents lieux de frappe des monnaies, une prérogative des pouvoirs successifs. L’étude se poursuit en s’intéressant aux divers types d’espaces publics urbains. L’histoire de dix places et de cinq promenades est ainsi retracée en rappelant les politiques d’aménagement successives qui les ont créées, transformées, équipées et ornées. Dans ce dernier registre, une large part est accordée aux très nombreuses fontaines que compte Genève, installées entre le Moyen Age et le XXe siècle. La vingtaine d’entre elles qui se trouvent dans le secteur étudié sont ainsi évoquées dès leur origine et dans leurs différents avatars, et décrites dans leur état actuel.

La suite du volume est ordonnée selon une logique thématique, qui aborde les divers types de bâtiments publics ou privés mais à usage public. Chaque chapitre est introduit par un préambule général sur le sujet, complété par des monographies ou des notices, en fonction de l’importance des bâtiments encore existants ou disparus. En tout, ce ne sont pas moins de quarante-cinq d’entre eux qui sont traités. On passe ainsi de l’unique édifice gouvernemental qu’est l’Hôtel de Ville, remontant au XVe siècle et toujours en usage, à l’ancien hôtel du Résident de France, première ambassade étrangère (et catholique!) bâtie par le gouvernement genevois sur son territoire. Puis les auteurs évoquent les lieux d’exercice de la justice, de l’assistance publique et de l’étude. Des bâtiments aussi connus que l’ancienne prison de Saint-Antoine, l’Hôpital (actuel Palais de justice) du début du XVIIIe siècle ou le Collège Calvin sont replacés dans leur contexte historique et décrits.


(De gauche à droite) M. Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département de l’aménagement, du logement et de l’énergie, Mmes Nicole Pfister Fetz, présidente de la Société d’histoire de l’art en Suisse (SHAS), et Isabelle Brunier, auteur (dir.) de l’ouvrage Genève, espaces et édifices publics, et M. Ferdinand Pajor, vice-directeur de la SHAS.
Photo M. Fausitino

Les édifices voués aux loisirs, pris au sens large, c’est-à-dire aussi bien les activités sportives, de recherche scientifique que relevant des divers domaines de la culture, sont également étudiés, notamment le manège de Saint-Léger, les observatoires des XVIIIe et XIXe siècles, le théâtre des Bastions ou encore le musée Rath, premier musée des beaux-arts construit en Suisse. Enfin, la circulation des personnes, des biens et des denrées est abordée à travers les divers édifices hôteliers, bancaires et commerciaux qui, depuis l’époque des fameuses foires du XVe siècle jusqu’à nos jours, ont marqué particulièrement de leur empreinte les Rues-Basses, anciennes voies presque exclusivement dédiées à ces activités.

Ce livre est ainsi une invitation à découvrir – ou redécouvrir – de nombreux lieux et édifices marquants de notre ville, pour certains disparus, mais connus par l’iconographie tout au long de leur histoire, éphémère ou séculaire.

Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie

____________________

LES MONUMENTS D’ART ET D’HISTOIRE DU CANTON DE GENÈVE IV
GENÈVE, ESPACES ET ÉDIFICES PUBLICS

Auteurs: Isabelle Brunier (dir.), Matthieu de la Corbière, Bénédict Frommel, David Ripoll, Nicolas Schätti, Anastazja Winiger-Labuda.
Contributeurs: Catherine Santschi et Matteo Campagnolo.
440 pages illustrées.
Editeur: Société d’histoire de l’art en Suisse (SHAS).
Prix en librairie: 110 francs.
Commandes auprès de la SHAS (https://www.gsk.ch) ou en librairie.

Photo M. Faustino

_____________________

SÉRIE DES MONUMENTS D’ART ET D’HISTOIRE DE LA SUISSE

La SHAS publie depuis 1927 la série scientifique des Monuments d’art et d’histoire de la Suisse. Cette série constitue l’inventaire scientifique national et contribue à faire progresser la connaissance du patrimoine culturel suisse. Il s’agit de la seule présentation d’ensemble des particularités de l’histoire de l’architecture et de l’art en Suisse. L’édition papier se double d’une édition électronique, qui permet d’accéder à des fonctions de géolocalisation et de référencement interactif (p. ex. des renvois vers SIKART, le dictionnaire sur l’art en Suisse, et le Dictionnaire historique de la Suisse).

Cette collection retrace l’évolution historique des bâtiments construits entre la fin de l’Antiquité et le XXe siècle.

En plus de l’ouvrage dédié à Genève paraissent simultanément au mois de novembre prochain deux ouvrages consacrés au canton de Bâle (Die Alt-stadt von Grossbasel II, Profanbauten) et au canton de Zurich (Grossstadt Zürich 1860-1940). Il s’agit respectivement des volumes 130 et 131, l’ouvrage sur Genève étant le volume 129.

Abonnement

image

Abonnement 104 no 

Bi-hebdomadaire

Durée :

12 mois 

Livraison :

Genève 

Prix :

195.00 CHF

S'abonner